Impressions d’Extrême-Orient 7, l’appel

天下圖

Dans son n° 5, Impressions d’Extrême-Orient avait déjà abordé la nostalgie qu’on pouvait éprouver en se remémorant les saveurs des plats dégustés dans un passé révolu. La revue en ligne de l’axe de recherche « Littératures d’Asie et traduction » de l’Institut de recherches asiatiques (IrAsia) veut à travers ce nouveau numéro approfondir cette approche de l’évocation des sentiments nés du souvenir nostalgique, mais aussi ouvrir un nouvel espace d’exploration, celui de l’utopie et ainsi donner aux « mondes perdus » et à leurs évocations littéraires, un contre-point thématique, celui des « mondes rêvés ».

Mondes perdus, mondes rêvés

Comme l’écrivait Blaise Pascal (1623-1662), « que chacun examine sa pensée, il la trouvera toujours occupée au passé et à l’avenir » (Blaise Pascal, Pensées, 1670), c’est pourquoi, de tout temps et en tout lieu, l’avenu et l’avenir sont au cœur des préoccupations humaines. Insatisfaits du monde qui nous entoure, nous marchons sur la route où se mire l’oubli de l’actualité, tous en quête de l’équinoxe où nos rêves compenseront notre réalité. Que du feu de notre quotidien, nos rêves soient l’étincelle ou la braise, voilà qui n’a guère d’importance ici, pour ce nouveau numéro de la revue d’Impressions d’Extrême-Orient, puisque tous deux ont coexisté à travers les âges et les frontières.

Lire la suite de l’appel à contributions rédigé par Loïc Aloisio

Le numéro 6, Littératures et censures en Asie, sera mis en ligne le 15 décembre 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *