Prix de thèse AMU pour Li Shiwei

Lors d’une cérémonie qui se déroulera le 22 novembre prochain au siège de notre université (site du Pharo, Marseille), LI Shiwei 黎诗薇, membre de l’axe de recherche Littérature d’Asie et traduction (IrAsia), actuellement ATER au Département d’Etudes Asiatiques, se verra décerner un Prix de thèse d’Aix-Marseille université pour son travail de doctorat dirigé par le Professeur Noël Dutrait et soutenu le 24 novembre 2016 devant un jury présidé par le Pr Vincent Durant-Dastès (INALCO) et composé de Mme Solange Cruveillé (MCF, Montpellier III), et de messieurs Li Jinjia (MCF, INALCO) et Pierre Kaser (Pr, AMU, codirecteur).

Cette thèse de quelque 500 pages très denses porte sur le roman chinois Jin Ping Mei 金瓶梅 et l’aborde sous l’angle de la critique des traductions, mettant notamment en examen les deux traductions intégrales de l’œuvre réalisées par André Lévy et David T. Roy (1933-2016).

Nous nous réjouissons tous de cette reconnaissance et félicitons chaleureusement Li Shiwei pour cette distinction bien méritée.

Vous trouverez ci-dessous des résumés de ce remarquable travail avant de pouvoir le consulter, un jour, en ligne.

  • Jin Ping Mei 金瓶梅 au travers de l’étude historique et critique de ses traductions anglaises et françaises

Jin Ping Mei 金瓶梅 est une œuvre qui connut la controverse dès son apparition à la fin du xvie siècle. Très tôt reconnue comme une des œuvres phare du roman chinois en langue vulgaire, notamment par Feng Menglong 馮夢龍 (1574-1646) qui le désigna comme un des Si da qishu 四 大奇書 (Quatre grands livres extraordinaires), l’ouvrage n’en reste pas moins plongé, encore maintenant, dans un halo de mystère que plusieurs siècles d’études — avec une accélération notable à partir de la fin du précédent —, n’ont pas encore dissipé. Certaines questions, comme celles de l’identité de son auteur, l’authenticité de ses éditions, ou les interprétations possibles de ce roman, restent toujours des sources de débats. Sa notoriété due à la réputation exécrable dont il continue de souffrir en Chine continentale n’a pas empêché le roman de franchir les frontières et de susciter l’intérêt des premiers sinologues français et ceci dès 1816. Il traversa ainsi presque deux siècles avec des traductions d’extraits, des adaptations et des traductions incomplètes et hautement perfectibles. En anglais, le long chemin pour la reconnaissance de l’œuvre ne fut pas moins long et hésitant. En prenant pour point de départ une analyse des sources et une synthèse des hypothèses en cours concernant Jin Ping Mei et ses interprétations, notre thèse fera le point sur toutes les adaptations et traductions en anglais et en français reçues par l’ouvrage, notamment en mettant en parallèle les deux meilleures traductions intégrales dont nous disposons actuellement, à savoir en français, celle d’André Lévy (publiée en 1985), et en anglais, celle de David Tod Roy (publiée en cinq volumes, le premier en 1993 et le dernier en 2013). Cette confrontation nous permettra de distinguer les différentes interprétations de l’ouvrage retenues par les traducteurs, et d’exposer les stratégies mises en place par eux pour le traduire, ainsi que les manques qu’elles révèlent l’une et l’autre. L’aspect le plus important de notre travail consistera à souligner dans notre critique des traductions les positions interprétatives des traducteurs, et le potentiel interprétatif qui résulte de leurs choix de traduction. Loin de vouloir appliquer à ces traductions un jugement de valeur, nous espérons au contraire offrir une meilleure compréhension de la profondeur de cette œuvre si complexe et controversée qu’est Jin Ping Mei.

  • Jin Ping Mei 金瓶梅 through a historical and critical study of its translations in English and French

Jin Ping Mei 金瓶梅, one of the greatest masterpieces of the vernacular Chinese fiction, faced controversy ever since it appeared at the end of the 16th century. Soon after its first publication, scholars like Feng Menglong 馮夢龍 (1574-1646) recognized the novel to be exceptional, placing it amongst the Si da qishu 四大奇書 (Four Masterworks of the Ming Novel). However, there still is a halo of unresolved mysteries around Jin Ping Mei, despite the fact that it has been the focal point of numerous studies, particularly since the last decades of the past century. Some questions remain unsolved, such as the identity of its author, the authenticity of its editions, or its possible interpretations, questions that often raise controversy. Despite the bad reputation that the novel still suffers from in mainland China, its fame traveled through the whole world, raising interest from French sinologists as soon as 1816. Ever since, the novel has been the subject of partial translations and adaptations highly perfectible, and nevertheless, the path towards recognition went with as much struggle in English. The starting point of our thesis will be an analysis of the sources and a synthesis of current hypothesis about the book and its interpretations. We will then focus on all the adaptations and translations of the novel in English and in French, to ultimately confront the two best integral translations available to that day, namely André Lévy’s (1985) and David Tod Roy’s (1993 to 2013). This confrontation will allow us to distinguish the interpretations that translators had of the novel, and to expose the strategies they resorted to in order to translate it, underlining the lacks that one or the other reveal. The most important aspect of our work will be to underline in our translation criticism the interpretative positions of both translators, and the interpretative potential that results from their choices. Our goal is not to judge of the value of said translations, but rather to offer a better understanding of the depth of Jin Ping Mei, a novel so complex and so controversial.

  • 《金瓶梅》英文和法文翻譯史與翻譯批評研究

自十六世紀末問世以來,《金瓶梅》一直都是一部有爭議的作品。作為一部中國古代通俗長篇小說的著作,以及被馮夢龍稱為“四大奇書”之一,《金瓶梅》至今為止仍存在許多未解之謎。雖然對作品的相關研究日漸增多,但是關於作者的身份、版本以及對作品的闡釋等問題尚未達成共識。直至今日,《金瓶梅》在中國仍臭名昭著,但是這並不妨礙它在國外的流傳。早至1816年,這部作品便引起了法國第一位漢學家的注意。兩個世紀以來,在法國紛紛出現了各種選段翻譯、改寫以及問題種種的不完整的法譯本。同樣,《金瓶梅》在英美國家的傳播之路也是漫長而艱難。該論文旨在對《金瓶梅》所有翻譯和改寫的法譯本和英譯本進行研究,特別是對該作品存在的兩個完整的法譯本(André Lévy雷威安 1985年譯成)和英譯本(David Tod Roy 苪效衛 1993年至2013年五卷本) 進行對比研究。通過對這兩個完整的譯本的研究,我們能深入地瞭解譯者對作品的闡釋,他們採用的翻譯策略,以及他們譯本的優劣性。該論文的研究重點是譯者對作品闡釋的主體性,以及他們的翻譯選擇給譯本讀者對原著理解帶來的影響。我們的研究並不是為了對譯本進行品質的評估,相反地,通過對譯本的研究,我們將對《金瓶梅》這一複雜而極具爭議的作品有更深層的瞭解。


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *