« Un drôle de travail », première nouvelle de Ôe Kenzaburô, inédite en langue étrangère

Photo (2012) libre de droits. Source : wikipédia.

Photo (2012) libre de droits. Source : wikipédia.

Un drôle de travail 奇妙な仕事[1]

Première nouvelle de Ôe大江健三郎, inédite en langue étrangère

Alors étudiant en littérature française, le jeune Ôe Kenzaburô 大江健三郎 écrit un petit récit qui s’avère être la réécriture d’une pièce de théâtre intitulée Jûtachi no koe 獣たちの声 (Les voix des bêtes), pièce qui fut primée par un concours de la faculté : « En ce printemps-là, je devais réviser les conjugaisons des verbes français. Après avoir fini mes devoirs, j’ai eu l’idée d’écrire une autre version de ma pièce. » Une fois publiée dans le journal de l’Université en 1957, la nouvelle Un drôle de travail reçut de nombreux hommages et est considérée aujourd’hui comme la première œuvre d’Ôe Kenzaburô.

Lire la suite

Deux romans de science-fiction inédits en version étrangère de Ôe Kenzaburô 大江健三郎

  • Chiryôtô 治療塔 (La tour thérapeutique) [1]
  • Chiryôtô wakusei 治療塔惑星 (La planète de la tour thérapeutique) [2]

Par Maki Matsumoto

OE-GoogleOn dirait que les romans de Kenzaburô Ôe sont difficiles à lire. En effet, même si, après le couronnement du prix Nobel en 1994, de nombreuses versions étrangères ont été publiées, ses cent vingt romans et nouvelles restent encore méconnus aux lecteurs étrangers. Lire la suite