Autour de Jacques Pimpaneau

E&S01

Un plaisir n’arrive, dit-on, jamais seul ― la jeune maison d’édition Espaces&Signes, l’éditeur des cultures du monde, nous en procure deux d’un coup sous la forme de deux livres qui devraient trouver leur public :

La robe de papier

Le premier ouvrage a été élaboré en l’honneur de l’auteur du second. Il offre des contributions de 16 anciens des Langues’O ― comprendre l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) ―, où ils ont suivi l’enseignement de Jacques Pimpaneau. Lire la suite

Autour de Mo Yan

MiniMo

Immédiatement après que le prix Nobel a été décerné à Mo Yan en 2012, l’idée d’organiser des « études Mo Yan » a germé chez les spécialistes français de littérature chinoise contemporaine et les traducteurs. La première étape a consisté à réunir les chercheurs et les traducteurs au cours d’un colloque organisé conjointement par les universités Paris 3, Paris 7 et Aix-Marseille. La thématique en était : « Mo Yan : au croisement du local et de l’universel ». Quinze  enseignants-chercheurs de différentes nationalités y ont participé ainsi qu’un écrivain français, Philippe Forest, une éditrice et une traductrice de l’œuvre de Mo Yan en néerlandais.  Plusieurs des enseignants-chercheurs présents étaient également des traducteurs de cette œuvre en français.  Plusieurs points de vue ont été utilisés pour approcher l’œuvre de Mo Yan : le comparatisme avec une communication de Sandrine Marchand sur Mo Yan et Wang Wen-hsing, l’étude de la réception de l’œuvre, avec une communication très complète de Xiaomin Giafferi-Wang sur la réception de l’œuvre en français, la question de l’utopie et de l’imaginaire avec la contribution de David Wang Der-wei de l’université de Harvard. L’ensemble des communications a bien sûr montré l’immensité de l’œuvre  de Mo Yan qui nécessitait à coup sûr la tenue d’un nouveau colloque en 2014. Lire la suite

Leo2t sur Hypotheses

« Littératures d’Extrême-Orient. Textes et traduction » est le carnet de l’axe de recherche Littératures d’Asie et traduction qui s’attache, au sein de l’Institut de recherches asiatiques (IrAsia-UMR 7306 : CNRS/Aix-Marseille Université), à explorer le champ littéraire asiatique, avec pour priorité les littératures de Chine, de Corée, du Japon, de Taiwan, du Vietnam, d’Inde et de Thaïlande. Lire la suite