Maki Matsumoto

Chargée de cours à Aix-Marseille Université, département d’études asiatiques. Participe à l’axe « Littérature d’Extrême-Orient, textes et traductions » (Leo2t) de l’IRASIA. Enseigne le japonais aux Lycées Cézanne et la Nativité. Ancienne éditrice dans la maison d’édition Shogakukan, Tokyo. Interprète et traductrice.

Publications sur ce carnet

Thèse soutenue

« L’univers romanesque chez Ôe Kenzaburô : du récit au mythe (1950-1990) » (Université Paris VII –Denis Diderot)

Cette thèse propose une lecture synthétique de l’aspect mythique de l’œuvre d’Ôe Kenzaburô, des années 1950 jusqu’à la veille de l’obtention du prix Nobel de littérature en 1994. Mise en rapport de différentes définitions du terme et de la notion de mythe, l’œuvre d’Ôe permettrait de comprendre plus particulièrement le personnage de « bouffon-trickster », élaboré par Yamaguchi Masao, sous son aspect anthropologique. En étant en marge de la société, les héros d’Ôe survivent aux épreuves tragi-comiques et fonctionnent comme les générateurs des évènements, capables de réactualiser les faits historiques et de relativiser les valeurs. Il s’agit d’un mythe de périphérie auquel Ôe a recours pour réinventer une autre réalité, une autre histoire ou une autre version mythologique. Autrement dit, un évènement historique est appelé à figurer dans un de ses romans, lequel ajoute un certain sens au mythe de l’évènement. Le procédé de la création romanesque se caractérise ainsi par la mise en place d’un dispositif du « centre » et de la « marge ». La tradition, le symbole ou le pouvoir comme « centre » dans les romans d’Ôe se dévoilent lorsque la nouveauté, la périphérie ou l’individu jouent un rôle déterminant. Ce rapport « centre-marge » permet de réfléchir sur le rapport entre le mythe et la littérature. Ôe écrit à ce propos que la littérature permettrait de marquer les lecteurs, que leurs expériences de lecture réactualisent l’œuvre ; c’est ainsi que l’œuvre enrichit son entité, de plus en plus profonde et plurielle.

Thématiques de recherche 

  • Ôe Kenzaburô  大江健三郎(1935 – )
  • Personnage de ‘’bouffon-trickster’’
  • Métaphore des arbres
  • Comique et violence : réflexions sur le contrepoint romanesque
  • Problématiques de la traduction
  • Présentation des œuvres romanesques inédites en langue étrangère

Collaboration

  • Participation à l’axe « Littérature d’Extrême-Orient, textes et traductions » (Leo2t)
  • Participation au projet d’inventaire des Traductions des œuvres littéraires asiatiques (ITLEO)

Travaux en cours

  • Le personnage de « destructeur » 壊す人 dans les romans d’Ôe – réflexions sur le mythe du géant en rapport avec les arbres
  • Présentation de deux nouvelles d’Ôe inédites en langues étrangères
  • La violence et le comique sous l’angle du contrepoint littéraire dans les romans de Murakami Haruki 村上春樹 (1949- )

Travaux achevés

Publications en japonais (hors recherche)

Essais

  • Furansu rekishi koborebanashi フランス歴史こぼれ話 in Nanfutsu dayori, 2014
  • Neko o kauhi 猫を飼う日, in Hahano tomo, n° de février, Iwanami shoten, Tokyo, 2012
  • Kôcha no jikan 紅茶の時間, Tokyo, Nagaoka shoten, 1996

Articles

  • Nihon bunka saihakken 日本文化再発見, in Kotobuki, du n° de janvier 1992- n° de juin 1995
  • Rédactions d’articles économiques pour le magazine Nikkei Trendy, 1992-1996

Édition

  • Shogakukan dictionnaire français-japonais仏和辞典, Tokyo, Shogakukan, 1994
  • Daijisen大辞泉, Tokyo, Shogakukan, 1996

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *