Vincent Durand-Dastès : une matinée au théâtre des enfers

Dans le cadre du séminaire annuel de l’IrAsia, l’axe de recherches Littératures d’Asie et traduction est heureux de recevoir

Vincent Durand-Dastès, professeur de langue et littérature chinoises à l’Inalco, et co-rédacteur en chef de la revue Etudes chinoises.

Son intervention aura pour thème :

Une matinée au théâtre des enfers : récits du roman et du théâtre chinois dans les peintures liturgiques des Dix rois du monde des ténèbres. 

Les peintures des Dix rois des enfers employées par les maîtres de rituel (fashi 法師) de Chine du sud à la fin de la période impériale ont été, en dépit des destructions du XXe siècle, conservées en grand nombre. On est frappé d’y reconnaître, représentées comme des scènes de pièces de théâtre, maintes histoires empruntées aux récits du roman et du théâtre chinois traditionnels. Si certaines de ces histoires sont visiblement figurées pour donner chair au thème de la rétribution ou de la vengeance, d’autres ont un rôle plus ambigu, entre exaltation de la justice divine et espoir de salut des défunts. La conférence proposera une typologie de ces récits infernaux, avant de développer et d’analyser plus en détail deux « histoires cardinales » : la plainte du roi-dragon de la rivière Jing contre l’empereur Taizong des Tang et la réincarnation en serpent de l’impératrice Chi Hui, épouse de l’empereur Wu des Liang.

Elle se déroulera salle du colloque n° 1 du bâtiment multimédia Site Schuman, Aix-en-Provence, vendredi 10 novembre 2017, entre 14h et 17h.

Vincent Durand-Dastès mène ses recherches dans les domaines suivants : histoire du roman et du théâtre chinois traditionnels ; caractères et fonctions des représentations du surnaturel dans la littérature narrative du XIIe au XIXe siècle ; histoire du roman hagiographique en langue vulgaire ; dimensions religieuses du théâtre chinois traditionnel ; rôles selon le sexe dans le roman et le théâtre.

Il est, entre autres, l’auteur de  La Conversion de l’Orient : un périple didactique de Bodhidharma dans un roman chinois en langue vulgaire du XVIIe siècle. Bruxelles : Institut Belge des Hautes Etudes Chinoises, coll. « Mélanges chinois et bouddhiques », n° 29, 2008, X-437 p.

Il a récemment

Il a également contribué au numéro 4 d’Impressions d’Extrême-Orient (2014) avec « Tao Fu 陶輔 et Feng Menglong 馮夢龍 : « Le joyau des cœurs pétrifiés » (Xin jian jinshi 心堅金石) et autres métamorphoses », en ligne, à l’URL : http://ideo.revues.org/308 et au n° 6, (2016) avec « Les petits carrés blancs et le roman en langue vulgaire : un youxi pin 游戲品 », En ligne à l’URL : http://ideo.revues.org/481

Ne manquez pas non plus l’interview de Vincent Durand-Dastès réalisée à la BULAC en mars 2012 pour le documentaire intitulé « Le renard et nous », à l’URL : https://vimeo.com/53213018

Il intervient sur le thème « Au bord de l’eau et sa postérité : entre loyauté et révolte, ordre et barbarie » (Collège de France, le 8 juin 2016) à l’URL : http://www.college-de-france.fr/site/jean-noel-robert/symposium-2016-06-08-15h50.htm

Voir ses pages sur

MAJ (12/11/17) : Le séminaire, qui a réuni une cinquantaine d’auditeurs, a également permis à Louise Pichard-Bertaux de nous présenter un aperçu des enfers thaïs avec une présentation intitulée « Le parc d’attraction de Saen Suk : représentation et perception des enfers en Thaïlande » et à Hemlata Giri-Loussier de nous éclairer sur les enfers indiens avec une présentation intitulée « L’univers des enfers et son rôle dans le Mahābhārata ». Je les en remercie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.