Soutenance de thèse : Laurent Chircop-Reyes

La soutenance de thèse de doctorat de Laurent Chricop-Reyes intitulée

Entre marchands et brigands. Une ethnohistoire des maîtres-escortes en Chine du Nord (xviiie-début xxe siècles) : du corps social aux savoirs du corps

se déroulera le lundi 9 décembre 2019 à 14h, dans la salle de colloque 1, campus Schuman, à Aix-en-Provence. 

Cette thèse porte sur l’émergence etle déclindes escorteurs de marchands, ainsi que sur l’évolution de leurs pratiques, de nature martiales, alchimiques et rituelles, en relation avec le monde du négoce en Chine du Nord (xviiie-début xxe siècles). Victimes du brigandage sévissant dans les régions steppiques et désertiques, les marchands de la province du Shanxi, les Jinshang 晋商, ont sollicité la protection des maîtres de traditions martiales de leur région : de cette interaction a émergé une catégorie sociale, celle des « maîtres-escortes », biaoshi镖师. Chargés du transport de marchandises telles que l’argent, le sel et le thé, ils s’organisaient au travers de sociétés caravanières privées, les « compagnies d’escorte », biaoju镖局, puis ils se sont spécialisés dans le convoi bancaire et le gardiennage de résidences des marchands. La description des logiques relationnelles avec les marchands et les brigands propose de comprendre dans quelles mesures ces compagnies d’escorte ont participé à modifier les techniques et les modes de transmissiondes pratiques en lien avec la protection des caravanes et des résidences : la tradition xingyiquan形意拳 (« boxe de la forme et de l’intention »), élément de reconnaissance sociale de lignées importantes dans ce phénomène et toujours transmise aujourd’hui, fait l’objet d’une étude approfondie. La combinaison de la méthode ethnographique (entretiens auprès des descendants contemporains des lignées concernées), à celle d’un travail sur archives, ainsi qu’à une analyse de sources textuelles primaires et secondaires, confère à cette étude une profondeur historique et socialequi doit contribuer à éclairer d’un jour nouveau lerapport entre activités marchandes, brigandage et transmission des savoirs martiaux en Chine impériale tardive.
Réalisée sous la direction de Jean-Marc de Grave et la codirection de Pierre Kaser, cette thèse en anthropologie sociale, spécialités études chinoises et ethnohistoire, sera présentée devant le jury composé de :
  • Jean-Marc de Grave, Maître de Conférences, AMU, directeur de la thèse
  • Pierre Kaser, Professeur, AMU, codirecteur de la thèse
  • Vincent Durand-Dastès, Professeur, Inalco
  • Paola Calanca, Maître de Conférences, EFEO
  • Ji Zhe, Professeur, Inalco
  • Sébastien Galliot, Chargé de recherche CNRS, AMU
Rapporteurs :
  • François Gipouloux, Directeur de recherche émérite, CNRS, EHESS
  • Vincent Durand-Dastès, Professeur, Inalco
La soutenance sera suivie d’un moment de convivialité autour d’un pot, auquel vous êtes chaleureusement invité.e.s.


Ce contenu a été publié dans Billets par Pierre Kaser, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Pierre Kaser

Professeur à Aix-Marseille Université (AMU), département d'études asiatiques, membre de l'UMR 7306-Institut de recherches asiatiques (IrAsia) et responsable de l'axe Littératures d'Asie et traduction (LAT, ancien Leo2t).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.