He Jiahong 何家弘 à Aix

roman-crime-justice-posterDans le cadre du Grand séminaire de la Maison de la recherche, trois équipes de recherche dont l’IrAsia ont invité trois écrivains reconnus dans leur pays comme des maîtres du roman policier. Pour la Chine, c’est He Jiahong 何家弘 qui sera présent, auteur de plusieurs romans policiers traduits par une ancienne étudiante de la section de chinois de l’Amu, Marie-Claire Cantournet.

He Jiahong est un criminologue reconnu qui enseigne à l’université du Peuple de Pékin. Dans ses romans, il montre à quel point la Chine a besoin d’un Etat de droit et milite pour la mise en place d’un système juridique équitable. La traduction des propos de M. He Jiahong sera assurée par François Dubois, doctorant de l’IrAsia.

Je vous invite à venir nombreux à ce séminaire qui a lieu le mardi 22 mars à 16 h, Aix Marseille Université – Faculté Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines – 29, av. Robert Schuman. Aix en Provence – Pôle multimédia  Salle de Colloques.

Noël Dutrait

MAJ 27/02/2017 :


Ce contenu a été publié dans Actualités par Pierre Kaser, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Pierre Kaser

Professeur de langue et littérature classiques chinoises à Aix-Marseille Université (AMU), au département d'études asiatiques, membre de l'UMR 7306-Institut de recherches asiatiques (IrAsia) et responsable de l'axe Littératures d'Asie et traduction (LAT, ancien Leo2t) et de la revue en ligne de l'axe, Impressions d'Extrême-Orient.

1 réflexion sur « He Jiahong 何家弘 à Aix »

  1. Les lecteurs qui apprécient les récits policiers de l’auteur chinois Qiu Xiaolong, ceux de Montalban et enfin ceux de Camilleri, aimeront les romans de Jean Tuan (L’empreinte du dragon / Terres rares / Oxymore) chez CLC Editions. Une plongée dans “les basses œuvres” du régime chinois menée par un sympathique commissaire de police dont le sens critique et l’amour de la gastronomie (française et chinoise) ne sont pas en reste comparés au commissaire Montalbano et au privé Pépé Carvalho. On se régale (au sens propre et au figuré)…

Répondre à Pierre François Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.