Soutenance de thèse : Pierrick Rivet

M. Pierrick RIVET soutiendra une thèse de doctorat  Études culturelles de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 dirigée par M. Guilhem Fabre (Paul Valéry-Montpellier 3) et co-dirigée par M. Pierre Kaser (AMU) intitulée

Entre sentimentalisme et légitimation :
les moeurs homosexuelles masculines dans deux recueils de nouvelles en langue vulgaire du XVIIe s., Bian er chai 弁而釵 et Yichun xiangzhi 宜春香質

le samedi 16 décembre à partir de 10 h, Montpellier
devant un jury composé de ses directeurs et de

  • M. Vincent Durand-Dastès (PR, INALCO, Paris)
  • M. Lo Shih-Lung (MCF-HDR, Université nationale de Tsinghua, Taiwan),
  • M. Giovanni Vitiello (PR, Université de Naples – L’Orientale),
  • Mme Solange Cruveillé MCF, (Paul Valéry-Montpellier 3)

Résumé : Depuis ses annales historiques les plus anciennes, la littérature chinoise conserve la trace d’affinités amoureuses entre hommes. Ces comportements, qui seront plus tard continûment réprouvés par la morale confucéenne car jugés stériles, furent néanmoins différemment appréciés selon les époques. D’ailleurs, il existe une période qualifiée « d’âge d’or » où les relations entre hommes sont abondamment décrites dans la littérature : la fin de la dynastie des Ming 明 (1368-1644) en est le commencement. En effet, les écrivains de l’époque, qui faisant fi des différents barrages moraux et de la censure ont représenté le phénomène, désigné, entre autres, par le terme de « moeurs homosexuelles masculines » (nanfeng 男風). Deux recueils sont particulièrement connus pour dépeindre les relations entre hommes où de nombreux sentiments, aussi bien positifs que négatifs, sont dépeints : le Bian er chai 弁而釵 et le Yichun xiangzhi 宜春香質, tous deux signés du pseudonyme de Zui Xihu xinyue zhuren 醉西湖心月主人 (Maître au coeur lunaire enivré par le lac de l’Ouest). À travers huit histoires, quatre par recueil, l’auteur semble vouloir célébrer le bien possible de la pratique des moeurs homosexuelles masculines tout en exprimant une méfiance certaine lorsqu’elle devient déraisonnable. Aussi, en s’attachant à interroger la manière dont cet écrivain décrit les moeurs homosexuelles masculines dans ses œuvres, cette étude s’efforce de restituer au mieux sa volonté de célébrer les relations sentimentales et raisonnables entre hommes, tout en dénonçant celles intéressées et nuisibles.

Mots clés : Homosexualité ; Dynastie Ming ; Amours masculines ; Érotisme



Citer ce billet
Pierre Kaser (2023, 28 novembre). Soutenance de thèse : Pierrick Rivet. Littératures d'Asie et traduction. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qtq8

Ce contenu a été publié dans Actualités, Billets par Pierre Kaser, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Pierre Kaser

Professeur de langue et littérature classiques chinoises à Aix-Marseille Université (AMU), au département d'études asiatiques, membre de l'UMR 7306-Institut de recherches asiatiques (IrAsia) et responsable de l'axe Littératures d'Asie et traduction (LAT, ancien Leo2t) et de la revue en ligne de l'axe, Impressions d'Extrême-Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.