HE Wen 贺雯

Doctorante au Département d’Études asiatiques (AMU) -IrAsia

mail : hewen0119@gmail.com


Littérature chinoise

  • Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia, AMU)

Domaines scientifiques

  • Littérature chinoise pré-moderne (Ming-Qing)
  • Littérature en dialecte
  • Chinois

Thématiques de recherche

  • Littérature chinoise
  • Traductologie
  • Littérature en dialecte

Langues

  • Chinois, Wu, Français, Anglais

Parcours Universitaire

  • Depuis 2016 : Doctorat en Langue et Littérature Chinoises (AMU)
    • Préparation d’une thèse s.l.d. de Pierre Kaser : « Restituer en français l’hétérolinguisme littéraire du Haishanghua liezhuan 海上花列傳 (Biographies des fleurs de Shanghai) de Han Bangqing 韓邦慶 (1856-1894) : une approche fonctionnaliste de la traduction de la langue Wu »
  • 2016 : Master Recherche en Sinologie (AMU)
    • Mémoire de Recherche en sinologie s.l.d. de Pierre Kaser : « Analyse des particularités stylistiques de l’écriture de Zhang Ailing 张爱玲 (1920-1995) dans le roman Xiao tuanyuan 小团圆 (2009) »
  • 2013 : Licence en Langue, Littérature et Civilisation Françaises (Xi’an, Chine)

Collaborations

Publications

  • « Pour que l’art triomphe des racontars. Particularités stylistiques de l’écriture de Zhang Ailing dans le roman Xiao tuanyuan 小團圓 (Petite Réunion) », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 12 | 2021, mis en ligne le 30 juin 2021. URL : https://journals.openedition.org/ideo/1550
  • Pierre Kaser & Wen He, « Traduttore, traditore : Peut-on violer le texte source, à condition de lui faire de beaux enfants ? », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 9 | 2019, mis en ligne le 15 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/1113
  • « Cauchemars en cuisine. Peut-on traduire les noms de plats de Nulle Référence ?», Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 9 | 2019, mis en ligne le 15 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/820
  • 웬헤 [Wen He], « Peurangseueseoui Jang Airing beonyeokgwa suyong » 브랑스에서의 장 아이링 번역과 수용 (La Traduction et la réception de Zhang Ailing en France) (Lee Gyu-hyeon 이규현, trad.), Comparative Korean Studies [비교한국학], Vol. 26, No. 1, Avril 2018, pp. 81-102.
  • « Étranges petites histoires chinoises », Carnet de recherches de l’axe Littératures d’Asie et traduction [En ligne], mis en ligne le 1er avril 2017. URL : https://leo2t.hypotheses.org/717

Traductions

  • Han Bangqing, « Entre assassin pieux et bouddha prostitué », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 14, 2022, mis en ligne le 30 juin 2022. URL : https://journals.openedition.org/ideo/2429
  • Li Bihua, « La relation ambiguë entre Tripitaka et Singet », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 13 | 2021, mis en ligne le 19 décembre 2021. URL : https://journals.openedition.org/ideo/2223
  • Li Weiyi, « Faire entrer le loup dans son propre logis », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 10 | 2019, mis en ligne le 31 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/1280
  • Su Tong, « Voler jusqu’à mon village natal des Noyers », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 7 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017. URL : http://journals/openeditions.org/ideo/616
  • Zhang Ailing, « Avec le dessin d’une galette », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 5 | 2015, mis en ligne le 15 septembre 2015, Consulté le 05 octobre 2016. URL : http://ideo.revues.org/433

Communications

  • « Déplacer une histoire de Yangzhou à Shanghai. Du Fengyue meng 風月夢 à sa réplique presque parfaite Haishang hua meiying 海上花魅影», La Ville dans les littératures d’Asie, Journée d’études de l’Institut de Recherches Asiatiques, 22 avril 2022, Aix-en-Provence
  • « The Functions of the Wu Dialect in The Sing-Song Girls of Shanghai », The 11th International Convention of Asia Scholars (ICAS), Conférence internationale organisée par l’Université de Leiden, le GIS Asie et l’International Institute for Asian Studies (IIAS), 19 juillet 2019, Leiden (Pays-Bas)
  • « La Traduction du dialecte Wu en français », Séminaire Doctoral 2018, Séminaire Doctoral de l’Institut de Recherches Asiatiques, 30 novembre 2018, Marseille
  • « De la difficulté de traduire le dialecte Wu dans Haishanghua liezhuan 海上花列傳 », Ateliers Traduction, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 12 novembre 2018, Aix-en-Provence
  • « Peut-on traduire les noms de plat de Nulles références (Hedian 何典) ? », Attitudes et latitudes du traducteur des littératures d’Asie, Journée d’étude de l’Institut de Recherches Asiatiques, 18 novembre 2017, Aix-en-Provence
  • « Notes d’un voyage en d’autres terres (Yixiang ji 异乡记) : Zhang Ailing et ses tribulations sur la route de Wenzhou », Les récits de voyages, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 2 octobre 2017, Aix-en-Provence
  • « Le Dialecte Wu dans trois romans de la fin des Qing (1644-1911) et sa traduction », Journée des doctorants de l’IrAsia, 23 mai 2017, Marseille
  • « Étranges petites histoires chinoises », Histoire de fantômes, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 6 mars 2017, Aix-en-Provence

Sujet de thèse

  • « Restituer en français l’hétérolinguisme littéraire du Haishanghua liezhuan 海上花列傳 (Biographies des fleurs de Shanghai) de Han Bangqing 韓邦慶 (1856-1894) : une approche fonctionnaliste de la traduction de la langue Wu »

La présente thèse a pour ambition de trouver la solution traductive la plus adéquate pour traduire les dialogues du roman des lupanars (xiaxie xiaoshuo 狹邪小說) Haishang hua liezhuan 海上花列傳 (Biographies des fleurs de Shanghai), qui sont composés quasi exclusivement en langue Wu et qui constituent la majeure partie du roman. La thèse s’articule autour de cinq chapitres bien distincts. Le premier chapitre présente la situation linguistique en Chine continentale, aussi bien du point de vue historique que la situation contemporaine, et présente tout particulièrement la langue Wu qui nous intéresse ici pour notre roman, que ce soit son histoire ou ses particularités linguistiques. Le deuxième chapitre consiste ensuite en une présentation des contextes littéraire et historique dans lesquels le roman que nous étudions a vu le jour, ainsi qu’en une présentation de l’auteur, Han Bangqing 韓邦慶 (1856-1894), et du roman en lui-même. Dans le troisième chapitre nous présentons, dans une première partie, certaines notions traductologiques indispensables pour notre travail, puis, dans une seconde partie, nous réalisons une présentation exhaustive de la théorie fonctionnaliste dans la version améliorée par Christiane Nord (1943-). Vient ensuite, dans le quatrième chapitre, l’analyse des traductions existantes, notamment de celles réalisées en chinois mandarin et en anglais. Enfin, dans un cinquième et dernier chapitre, nous proposons plusieurs exercices de style, et terminons par proposer les choix traductifs qui nous paraissent les plus adéquats pour traduire ce roman si atypique : le recours à un « dialecte littéraire », en l’occurrence le parler marseillais.

Expérience d’enseignement (957h)

  • Année 2016-2017 (Enseignante de Chinois, Institution Sainte Trinité) : 160h
    • Collège : Sixième, Cinquième
    • Lycée : Terminale
  • Année 2017-2018 (Chargée de cours, DEA, AMU) : 78h
    • Chinois Initiation 1 (LANSAD) : 39h
    • Chinois Initiation 2 (LANSAD) : 39h
  • Année 2018-2019 (Lectrice, DEA, AMU) : 247h30
    • Chinois Initiation 1 (LANSAD) : 22h30
    • Laboratoire S1 LEA : 27h
    • Laboratoire S1 LLCER : 9h
    • Pratique Orale S5 : 9h
    • Vidéo S3 : 9h
    • Vidéo S5 : 9h
    • Laboratoire S4 : 24h
    • Laboratoire S6 : 12h
    • Conversation S4 : 12h
    • Expression Orale S4 : 12h
    • Vidéo S4 : 12h
    • Vidéo S6 : 12h
    • Lecture S2 : 12h
    • Lecture S6 : 12h
    • Conversation S2 : 20h
    • Compréhension S4 : 12h
    • Conversation S6 (LLCER) : 12h
    • Conversation S6 (LEA) : 10h
  • Année 2019-2020 (Lectrice, DEA, AMU) : 204h
    • Vidéo 1 S3 : 12h
    • Société chinoise contemporaine (M1, S1) : 24h
    • Laboratoire S1 : 12h
    • Compréhension orale S5 : 12h
    • Vidéo 3 S5 : 12h
    • Laboratoire S5 : 12h
    • Pratique orale S5 : 12h
    • Laboratoire S4 LLCER : 12h
    • Laboratoire S4 LEA : 12h
    • Conversation S6 LLCER/TRI : 12h
    • Vidéo 2 S4 : 12h
    • Société chinoise contemporaine (M1, S2) : 24h
    • Rédaction S6 LLCER : 12h
    • Lecture S2 LLCER : 12h
    • Conversation S2 LLCER/TRI : 12h
  • Année 2020-2021 (Chargée de cours, DEA, AMU) : 94h
    • Laboratoire S1 LEA : 36h
    • Vidéo S3 : 5h
    • Vidéo S5 : 12h
    • Pratique Orale S3 : 5h
    • Laboratoire S2 LEA : 12h
    • Laboratoire S2 LLCER : 12h
    • Conversation S6 LLCER : 12h
  • Année 2020-2021 (A.T.E.R., DEA, AMU) : 173h30
    • Laboratoire LEA (S3) : 9h
    • Laboratoire LEA (S5) : 9h
    • Version (S1) : 9h
    • Laboratoire LLCER (S3) : 9h
    • Compréhension orale (S5) : 9h
    • Société chinoise contemporaine (M1, S1) : 12h
    • Société chinoise contemporaine (M1, S2) : 18h
    • Chinois : littérature et traduction 5 (M1, S2) : 3h CM (4h30 équivalent TD)
    • Rédaction (S2) : 12h
    • Version (S2) : 12h
    • Lecture (S2) : 12h
    • MTU (S2) : 24h
    • Conversation (S4) : 12h
    • Expression orale (S4) : 12h
    • Laboratoire LEA (S6) : 10h

1 réflexion sur « HE Wen 贺雯 »

  1. Ping : Attitudes et latitudes du traducteur des littératures d’Asie (Appel) | Littératures d'Asie et traduction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.