Pierrick Rivet

Coordonnées

Domaines scientifiques

  • Littérature chinoise
  • Traduction
  • Sociologie du genre

Thématiques de recherche

  • Littérature Ming Qing
  • Littérature en ligne des « camarades » 同志网络文学
  • Homosexualité
  • Traduction

Langues

  • Français, Chinois (Putonghua), Espagnol, Anglais

Thèse

  • L’évolution de la condition homosexuelle en Chine à travers la littérature romanesque de la fin de la période impériale à nos jours.
    • Directeur : Guilhem Fabre
    • Coencadrant : Solange Cruveillé, ED 58 « Institut de Recherche Intersite d’Études Culturelles »
    • Codirecteur : Pierre Kaser, AMU, ED 354 « Lettres, Langues et Arts »

Parcours

  • 2017 : Obtention du master LLCER parcours « études chinoises » à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
  • 2016 : Obtention de la maitrise MEEF parcours « chinois » à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
  • 2015 : Obtention de la licence LLCER parcours « études chinoises » à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
  • 2014 – 2015 : Troisième année de licence à l’Université Normale Supérieure de la Chine de l’Est (ECNU) à Shanghai.
  • 2012 – 2014 : Classes Préparatoires aux Grandes Écoles au Lycée Polyvalent Jules Guesde, en partenariat avec l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Recherche

  • Mémoires
    • Master 2 : La « littérature des camarades » en Chine : reflet de la condition homosexuelle ?, soutenu en juin 2017.
    • Master 1 : Les relations homosexuelles dans la littérature érotique chinoise du XVIIe siècle : de l’exubérance lubrique à l’éclosion des sentiments, soutenu en juin 2016

Résumé de thèse (provisoire)

  • Depuis ses annales historiques les plus anciennes, la littérature chinoise garde la trace d’affinités amoureuses homosexuelles entre hommes. Ces comportements, qui seront plus tard continument réprouvés par la morale confucéenne car jugés stériles, furent néanmoins différemment appréciés selon les époques. Leur condamnation effective n’intervient qu’à partir de la seconde partie du XXe siècle sous le régime communiste. Malgré tout, les textes qui informent sur ces pratiques et leurs perceptions sont relativement peu nombreux et rarement étudiés que cela soit en Chine-même ou en Occident. Afin de retracer aussi fidèlement que possible l’évolution de la condition homosexuelle en Chine entre la fin de la période impériale jusqu’à nos jours, nous prendrons pour point d’appui l’ensemble des textes littéraires, principalement romanesques, dans lesquels elle est mise en scène ou seulement abordée. Cette étude qui comblera une lacune sera illustrée de traductions inédites ; elle devrait, en s’attachant à interroger la manière dont les écrivains chinois, qui profitant des modes comme à la fin des Ming (XVIIe siècle), qui faisant fi des différents barrages moraux et de la censure, ont montré comment la société chinoise a vu basculer son appréhension du phénomène, de l’acceptation à la répression. Nous mettrons en évidence les étapes clefs de cette évolution, étapes qui correspondent à des périodes de crise pendant lesquelles la société chinoise s’est interrogée et continue de se questionner sur son identité. Dans cette optique, l’époque contemporaine, sur laquelle nous insisterons également en nous attachant aux créations actuelles, notamment à la littérature publiée en ligne de ces vingt dernières années, est particulièrement riche d’enseignement et révélatrice de paradoxes.