Prix de thèse AMU pour Li Shiwei

Lors d’une cérémonie qui se déroulera le 22 novembre prochain au siège de notre université (site du Pharo, Marseille), LI Shiwei 黎诗薇, membre de l’axe de recherche Littérature d’Asie et traduction (IrAsia), actuellement ATER au Département d’Etudes Asiatiques, se verra décerner un Prix de thèse d’Aix-Marseille université pour son travail de doctorat dirigé par le Professeur Noël Dutrait et soutenu le 24 novembre 2016 devant un jury présidé par le Pr Vincent Durant-Dastès (INALCO) et composé de Mme Solange Cruveillé (MCF, Montpellier III), et de messieurs Li Jinjia (MCF, INALCO) et Pierre Kaser (Pr, AMU, codirecteur).

Cette thèse de quelque 500 pages très denses porte sur le roman chinois Jin Ping Mei 金瓶梅 et l’aborde sous l’angle de la critique des traductions, mettant notamment en examen les deux traductions intégrales de l’œuvre réalisées par André Lévy et David T. Roy (1933-2016).

Nous nous réjouissons tous de cette reconnaissance et félicitons chaleureusement Li Shiwei pour cette distinction bien méritée.

Vous trouverez ci-dessous des résumés de ce remarquable travail avant de pouvoir le consulter, un jour, en ligne. Lire la suite

Compte rendu de la première Université d’été franco-japonaise en traductologie

soft

Compte rendu de la première Université d’été franco-japonaise en traductologie

Organisé par la Société française de traductologie (SoFT)

Du 29 août au 2 septembre 2016, Bâtiment La France, Réseau Asie, salles 638, 641, Av. de France, 75013 Paris

  • Dirigés par Julie Brock (Kyoto Institute of Technologie) et Florence Lautel-Ribstein (Univ. Paris Ouest-Nanterre La Défense), les traducteurs et les universitaires de différents domaines dans la langue franco-japonaise se sont réunis autour de leurs travaux de traduction. Le programme a été minutieusement préparé pour moitié sur la traduction française des œuvres de littérature japonaise (waka, haïku, essai, manga) et pour moitié sur la traduction japonaise des œuvres de littérature française (Stendhal, Aragon ou roman histoirique). Une vingtaine de spécialistes sont venus présenter leurs travaux le matin puis l’après-midi ont proposé aux participants de travailler ensemble un texte à traduire.

Lire la suite